Papa…. tu aurais eu 75 ans aujourd’hui, le lendemain de la St Joseph

20032011

pa.jpg

Cette journée a été très dure, une journée avec un sanglot au fonds de la gorge en permanence, une journée ensoleillée mais tellement noire dans mon coeur.

Il y a vingt ans, tu étais là pour voir arriver une ravissante petite fille qui avait pris un peu plus d’un mois d’avance, pour arriver à la St Joseph, pour être avec nous pour fêter tes 55 ans. Je t’avais dit ce jour-là, que tu aurais ton cadeau d’anniversaire plus tard car je n’avais pas eu le temps d’aller le chercher vu que cette petite demoiselle était pressée, tu m’avais répondu « Mais j’ai le plus beau cadeau de la planète ». Quand je pleurais parcequ’elle était prématurée et si frêle, tu me disais « le ciel est haut au-dessus  de sa tête ». Mon papa philosophe, elle a eu 20 ans hier et pour la première fois, nous n’avons pas fêté vos deux anniversaires en même temps. Il n’y a pas eu de gâteau comme on le faisait traditionnellement avec Papy/Katleen et vos âges. Je suis allée gauchement fleurir ta tombe. C’est à ce moment, quand on n’a plus qu’une tombe à fleurir, qu’on ne va plus courir les magasins pour trouver le t-shirt ou le pull qui fera plaisir, qu’on réalise l’absence, cette horrible absence.. qui ne fait pas reculer les souvenirs.. L’année dernière, tu m’avais dit que tu ne verrais pas ses 20 ans..J’espère tout de même que tu l’as vue hier.. avec ses amies.. sa joie.. son sourire que tu aimais tant et aujourd’hui  sur ce cheval que tu aurais tant voulu voir… que tu aurais tant voulu lui offrir pour qu’elle soit heureuse.Tu leur manques à toutes les deux, chacune à leur manière. 

A moi, tu me manques….à chaque instant… 

Ce premier anniversaire manqué était encore une étape, comme d’autres…

 




20 ans… tu as 20 ans…Ma Katleen

19032011

communionkatleen3.jpg

Il y a 20 ans, mon plus grand souci était d’être un jour une vieille mère pour toi. Je me disais alors pour me rassurer.. pas de souci.. Quand elle aura 20 ans j’en aurai 50, ça va encore.  NOus y sommes, tu viens d’avoir 20 ans et je suis dans ma cinquantième année.

flickaetkatleen.jpg

Depuis 20 ans, tu es un émerveillement qui ne s’est jamais terni. Du bébé rieur, joyeux à la petite fille stressée…à l’allergique courageuse…à la jeune femme que tu es devenue, tu es la plus merveilleuse des filles dont une maman puisse rêver. Jamais un mot plus haut que l’autre, toujours à côté de tes vieux parents et surtout de moi !dioretkatleen.jpg

 

Des problèmes, tu en as eu, pas des graves, mais des ennuyeux tout de même… et tu as tout surmonté… Maintenant, tu as opté pour une profession exceptionnelle… mais tellement dure et encore une fois, je suis admirative devant tous ces progrès…les dons de sang, le don de soi… c’est « immense ».

 

   

Ta vie en quelques instantanés…

katleenetravel.jpgravelaflemalle1.jpgBlinde toi contre les jaloux, contre les esprits chagrins, contre tous ceux qui se mettent d’une manière quelconque sur ta route. Ne garde que le positif….On t’aime !

 

Merci Monsieur Mertens, Prof de latin à Lucie Dujardin, qui ne sait pas l’importance qu’il a eu à une époque noire de ta vie. Lui qui a su croire en toi quand moi je doutais, lui m’a obligé à me remettre en question et à te faire une confiance absolue, avec les merveilleux résultats que l’on connaît.

Merci Monsieur Robert pour la Pologne, l’ouverture sur le monde, le concours de la RTBF, l’Italie… vous avez transformé une élève timorée et peu sûre d’elle en fille décontractée…

Merci à Madame Duym qui a eu une place énorme pendant les deux dernière années….

Merci à Françoise Hologne d’avoir toujours cultivé l’espoir et le positivisme.

Merci à Joëlle et son mari et Laura de t’avoir fait découvrir la Floride… avec toute la frayeur créée par ce fichu volcan…

 

Merci à tous ceux qui seront désormais sur ta route et qui t’aideront à grapiller cette force de te dépasser….

Merci à toi d’être ce que tu es !

 

 




15 ans… Titi vient de faire place à Catherine

8022011

catherine.jpg 

 Waouw…. voilà Catherine, 15 ans. Je ne reconnais plus mon petit bouchon dans cette vamp à la coiffure savamment décoiffée et aux cils recourbés et longs longs…

viviettiti.jpg

Le garçon manqué a fait place à une petite bonne femme au caractère bien trempé.. qui adore les chevaux et les chats.. qui ne peut pas passer devant un SDF sans lui verser le contenu de son porte-monnaie (elle tient ça de qui donc !). Une cavalière douée qui travaille ces poneys avec acharnement et discernement… et qui finit toujours par obtenir de bons résultats.

gribouillesaute.jpg  gloriadeseptoncherattemai201090cm.jpg 

L’âge des premières sorties, des grandes amitiés et pas trop envie de trop étudier….Heureusement, que l’hérédité te permet de pas trop devoir forcer.

 

gribouilleaflemallele05022010.jpg

On passe de bons moments, toutes les deux.. nos petits repas du mercredi chez Dominique… enfin non c’est son cheval Dominique, lui c’est Christian, hein..

 




25 ans

6072010

mariageglace.jpg

dansons.jpg

« – Moi je trouve qu’on va bien ensemble . J’aime être avec toi parce que je ne m’ennuie jamais . Même quand on ne se parle pas , même quand on ne se touche pas , même quand on n’est pas dans la même pièce , je ne m’ennuie pas . Je ne m’ennuie jamais . Je crois que c’est parce que j’ai confiance en toi , j’ai confiance en tes pensées . Tu peux comprendre ça ? Tout ce que je vois de toi et tout ce que je ne vois pas , je l’aime . Pourtant je connais tes défauts . Mais justement , j’ai l’impression que tes défauts vont bien avec mes qualités . Nous n’avons pas peur des mêmes choses . Même nos démons vont bien ensemble ! Toi , tu vaux mieux que ce que tu montres et moi , c’est le contraire . Moi , j’ai besoin de ton regard pour avoir un peu plus de .. de la manière ? Comment dit-on en français ? De la constance ? Quand on veut dire que quelqu’un est intéressant à l’intérieur ?- Profondeur ?- C’est ça ! Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu’un ne tient pas la bobine, pfft , je m’envole .. et toi , c’est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer … »

Je l’aimais de Anna Gavaldamariagesoiree.jpg

 




Voilà.. c’est fini…je vais te laisser partir vers ton infini..

29062010

papy2.jpg

Son absence a envahi tout mon horizon, comme si on avait percé un trou béant dans ma poitrine…Et voilà… je vais devoir te laisser partir vers l’au-delà, vers cet endroit si bien auquel je ne crois pas. Ah si seulement je pouvais croire que tu vas aller à un endroit inconnu où la vie te sera douce, comme j’aimerais penser que ce n’est pas le néant, que tu seras à un endroit où tu pourras encore veiller sur moi.Mais c’est comme ça.. je dois vraiment te quitter .. au moins physiquement.. je n’ai jamais de ma vie ressenti une déchirure aussi profonde…j’ai par moment l’impression que je vais tomber, que mes jambes vont refuser de me porter. Cette douleur m’empêche de dormir, de manger.. par moment de respirer. Papa, ai-je fait tout ce que je devais pour toi, t’ai-je apporté assez de réconfort ? Tu n’es plus là et tu ne me répondras pas. J’aurais tant voulu encore te garder un peu, pas dans cet état de souffrance, mais te garder encore un peu égoïstement pour encore un peu prendre soin de toi, j’avais l’impression d’être devenu le parent..

Mon petit papa, mon pipoyo, tu as fait de ma vie d’enfant un jeu permanent, tu m’as permis de faire du cheval, ma passion, à une époque où les ouvriers n’en faisaient pas, tu m’as permis de faire des études. Tu as toujours été là….et maintenant je vais faire quoi … tu me manques déjà…

Papa…Papa.. 4 lettres qui font tellement mal maintenant.
 

papy2.jpg

« Certaines blessures sont trop profondes, trop près de l’os, on a beau faire, elles ne s’arrêtent jamais de saigner. Million Dollar Baby, Frankie. « 




Papa…..

31012010

La cortisone fait maintenant partie de l’univers de papa.

Il se sent mieux, la fièvre a disparu, il a pu refaire ses courses, se promener un peu, mais le temps glacial n’est pas favorable pour lui qui est tellement affaibli.

La chimio reprendra vendredi prochain. A un rythme plus soutenu, pour essayer de faire reculer cette saloperie qui envahit son poumon. Espérons qu’il n’y aura pas de souffrance. J’ai rendez-vous mercredi chez la pneumologue, car K. doit faire un examen de contrôle pour ses allergies, j’en saurai sans doute plus à propos des derniers examens effectués. 

Je n’ai pas tellement envie d’en savoir plus.

J’aimerais retourner un an en arrière.

 

Comme à Noël 2008

 

annivtitigrandparentsetamis031.jpg

A corps perdu j’écrirai mon histoire
Je ne serai plus le pantin du hasard
Si toutes les vies sont des causes perdues
Les hommes meurent de n’avoir jamais cru
De n’avoir pas vécu ivres et sans fard
Soldats vaincus pour une guerre sans victoire
Et si ma vie n’est qu’une cause perdue
je partira libre d’y avoir au moins cru  

Gregory Lemarchal

 

 

 

 




Papa….

17012010

Le temps passe, les amours se lassent, les rêves s’écrasent. Et on se
retrouve tous à la case départ. On revient tous par cette case départ.
Parce qu’on croit que le temps s’arrête, on croit nos amours infinis et
nos rêves à portée de main. Mais on a tort. On croit encore aux contes
de Fées, alors que, depuis le début, la sorcière à triomphé

Papa a un cancer

Papa a un cancer

Papa a un cancer

Je pense à tout ce que la peur va posséder et j’ai peur, c’est justement ce que la peur attend de moi.

  [Alexandre O'Neill]

Ces quelques mots résonnent dans ma tête jour et nuit, depuis ce moment terrible où un nom a été mis sur le mal.

Déjà en mars de cette année, quand papa m’avait accompagné pour faire les courses des 18 ans de Katleen, j’avais été chamboulée par le fait qu’il avait vieilli. Je le trouvais tellement diminué. Mais j’essayais de me rassurer en me disant que c’était normal que tout le monde vieillissait et moi je ne suis pas en reste.

Chaque semaine quand je le voyais, je me disais. Il y a quelque chose qui ne va pas, mais le cardiologue, le médecin traitant trouvaient qu’il allait bien. Pourtant, son amaigrissement aurait du nous alarmer.. mais chez un diabétique cardiaque de surcroît, maigrir est plutôt positif. Et puis ils sont partis en vacances et là encore, quand ils sont venus dire au revoir et qu’ils sont repartis, je me suis beaucoup inquiétée, ne les trouvant plus aptes à faire ce trajet en voiture.. même en deux étapes. Maman toujours surexcitée et agaçante et lui tellement faible et maladroit. C’était une paire assez peu crédible pour faire la route.

Mais ils sont arrivés sans encombre et ont passé de bonnes vacances.

Puis est arrivé ce 11 septembre 2009, et papa a déclassé sa voiture par une maladresse sur un piquet qui longeait la route. Un accident anodin aux dégâts lourds qui les laissait anéantis par la perte de leur voiture mais sans blessure apparente. Maman s’est tout de suite plaint de douleurs thoraciques et est allée passer une radio, qui n’a rien constaté d’autres que des bosses. Papa crachait du sang. Il a quant même fallu plus d’un mois à son cher médecin pour l’envoyer à la radio du poumon.

Et là.. patatra !! le scanner a suivi et a confirmé l’horreur de cette maladie. Depuis le pauvre qui déteste tellement les médecins a subi une fibroscopie qui consiste à faire pénétrer une sonde dans le poumon pour faire un prélèvement, le prélèvement était évidemment positif.

Madame Rameau dit que le cancer est une forme pas trop agressive. Il faut encore voir les résultats du Petscan et du scanner de la tête pour les éventuelles métastases..

Vendredi prochain, il connaîtra sa première séance de chimiothérapie, encore une fois l’inconnue, sera-t-il malade ou pas ??

Papa a un cancer

Papa a un cancer

Papa a un cancer

Ces quelques mots résonnent dans ma tête jour et nuit, depuis ce moment terrible où un nom a été mis sur le mal.

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, A faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir…

 Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc.

Mais l’avenir change constamment.

L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, Et de nos espoirs les plus fous.

Mais une chose est sûre : Quand finalement, il se dévoile…

L’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé. Grey’s Anatomy 

Papa a un cancer.. et je reste là… à me dire que je devrais être plus souvent avec lui. Un petit coup de fil lui ferait sans doute plaisir.. mais « elles » n’ont pas le temps.. « elles » ont trop à s’amuser…

Mon pauvre papa, tu as déjà un mauvais fils et tu as des petites filles indifférentes, tu ne mérites pas ça.

Moi je me sens comme une petite fille de 10 ans qui se dit, non, c’est pas possible, ça peut pas arriver à mon papa cette merde là.. pas encore.. je veux encore le garder 50 ans au moins.. on a encore plein de choses à se dire, des anniversaires à fêter, des Noël à passer…

Mais on va le soigner et je vais être là, à côté de lui et chaque fois qu’il trébuchera, qu’il aura peur, je serai là et j’essayerai de l’aider autant que je le peux..

Papa a un cancer

Papa a un cancer

Papa a un cancer

Ces quelques mots résonnent dans ma tête jour et nuit, depuis ce moment terrible où un nom a été mis sur le mal.

Aujourd’hui, scanner de la tête et demain petscan. Encore des examens susceptibles de nous apporter de mauvaises nouvelles. Il me semble qu’il maigrit de plus en plus. Il a l’air de se recroqueviller. Il est stressé…il a peur… il respire mal… Où allons-nous ? Quel sera cet avenir à court ou moyen terme !

Et il continue à trouver des excuses au grand con qui lui a brisé le cœur. Si seulement il pouvait se trouver devant moi, je ne freinerais pas. Je n’avais qu’indifférence pour ce frère soumis à sa mauvaise épouse qui ne nous a jamais aimé. Maintenant, je les hais, tous les deux profondément.

Et les nouvelles se poursuivent à la vitesse de l’éclair et elles ne sont jamais bonnes.  Malheureusement, le petscan a laissé voir des métastases osseuses au niveau du bras. Ce qui risque d’augurer de fortes souffrances pour les mois à venir. On lui a fait une nouvelle radio pour connaître l’ampleur des dégâts. Je ne lui ai pas dit, je ne sais pas trop que faire.. en dire trop risque de porter préjudice à son moral déjà tellement défaillant. Ne pas le dire le laisse face à des incertitudes comme cette radio.. pour quoi..

La chimio s’est bien passée.. aucun problème et la fréquence se confirme, deux chimio à 8 jour d’intervalle puis deux semaines de repos et de nouveau …. Et ainsi de suite.

Dur..dur pour tous.

citation de Grey’s Anatomy 

Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous.

Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas.

Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant,

demandez-vous qu’est ce qui fait que l’on tienne le coup.   

Le week-end après la chimio a été exceptionnellement bon. Ils sont allé faire des courses chez Makro, P. est venu le dimanche un peu le distraire. Tout cela est très bon pour eux, je ne pourrai jamais assez remercier P. de sa gentillesse et de sa sollicitude envers eux. Je savais qu’il avait beaucoup de cœur.. je n’aurais jamais pensé qu’il serait aussi gentil. Merci P…Merci mon vieux ! Si je peux un jour, je te revaudrai tout cela !

Le lundi, Papa et maman avaient préparé la St Nicolas pour les enfants, ils étaient heureux de pouvoir leur donner un peu de sous, même si l’émotion était, je l’ai senti, très forte du côté de K. qui pense toujours… peut-être la dernière fois…

Et le mardi, rien ne va plus, fièvre, toux, douleurs, affolement, que se passe-t-il ? Simplement son organisme immunodéprimé par la chimiothérapie a attrapé une crasse, une infection bronchique. Du coups antibiotiques et dafalgan à la clé. Et la souffrance.. la toux, la peur.. l’amaigrissement encore et encore.. J’ai peur ! peur ! que tout cela n’aie trop vite.

La chimio de vendredi est reportée à la semaine suivante, pour lui laisser le temps de récupérer.

Récupérer ???

Il tousse maintenant presque sans arrêt, parfois je ne le comprends pas au téléphone. Et pourtant je reste 2/3 heures pendant la nuit à lui parler pour faire taire ses angoisses.  Faire des projets avec lui, les prochaines vacances….

Et pourtant lui, une chose l’obsède, il voudrait avoir son fils avec lui.. son fils près de lui. Il espère, il attend… que son fils revienne à de meilleurs sentiments.. la porte est ouverte pour lui. Les paroles méchantes étaient seulement des moments de colères, il pardonne. Cela me met en rage, car  depuis des années, il ne leur a fait que des ennuis et maintenant encore face à la mort, il le fait enrager. Et c’est à cause de moi, c’est à moi qu’il en veut ! Il s’en prend à Papa à cause de moi ! Pourquoi ! je me suis autant que possible éloignée de sa vie qui était trop éloignée de l’idéal de respectabilité que je m’étais imposé, pour ne pas critiquer, pour ne pas juger. Je ne l’ai jamais diffamé, je n’ai jamais rien dit sur lui à des tiers. J’aimerais savoir quels sont ses reproches même si cela ne risque plus de me toucher. Il ne m’est rien. Je n’ai plus de frère depuis une dizaine d’année, je n’ai jamais eu de belle-sœur et mon petit neveu ne me connaît pas. Et je n’accepterai jamais aucune réconciliation, quelle que soit la situation. Ce qui est dit est dit !

Une chose est certaine : quoi qu’on essaie de cacher,

on n’est jamais prêt à affronter le moment où la vérité se met toute nue.
Les secrets, c’est un peu comme les malheurs, ils n’arrivent jamais seuls.

Ils s’accumulent jusqu’à ce qu’ils éclipsent tout le reste.
Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place pour autre chose.

Jusqu’à ce qu’on soit si envahi de secrets qu’on se sent prêt à exploser.

Grey’s Anatomy

Papa ne va pas mieux. Presque trois mois ont passé depuis l’horrible révélation et il n’y a guère d’amélioration. Les chimios sont souvent reportées pour cause de fièvre et le traitement ne sait pas faire effet. Cette semaine, on reprend tous les examens à zéro pour essayer de déceler ce qui provoquer cet état fébrile permanent.

Encore l’inconnue… encore des examens pas toujours agréables. Et encore une nouvelle phase d’amaigrissement depuis Noël.

Mon pauvre vieux, tu n’as pas mérité tous ces tracas. Vous meniez une petite vie tranquille avec maman. Vos petites sorties, vos vacances depuis 25 ans au même endroit et patatra…. Tout le monde se demande toujours pourquoi moi … bien sur…

 

Que faire pour bien faire, que dire ? Comment aider ? Tellement de questions qui m’empêchent de dormir !







Les moments parfaits |
Journal d'une fille sans av... |
andrelimoges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | naturolife
| greengreen
| sans détour