• Accueil
  • > Dialogue avec moi même….

Dialogue avec moi même….

Ma vie sociale est un désert

Tu es folle. Tu as un métier formidable qui te permet de rester toute la journée à la maison, de conduire tes filles à l’école et d’aller les rechercher. Tu peux aussi aller où tu veux quand tu veux.

Je n’ai personne à qui parler et quand les autres rentrent, tu as beau leur arracher les vers du nez, ils ont juste envie de faire leurs devoirs, d’aller sur Facebook, de chatter ou de ronfler dans le fauteuil car eux, ils ont eu une vie sociale riche toute la journée qui les a fatigués. Tu te rends pas compte de ce que c’est d’affronter les éléments comme le gel, la neige, toi qui reste tout le temps au chaud.

Je me sens inutile. Mais non voyons. Tu as déjà une mission très importante de Taxi, de coursier. Indispensable, d’ailleurs, aucune défection ni maladie n’est tolérée en ce domaine.

Je n’ai pas de collègue… plus d’amis… Je me néglige.. Bon, tu n’as qu’à réagir, c’est pas le temps qui te manque tout de même pour te pomponner. Tu fais quoi en fait, quelques traductions pendant la journée.. et surtout la nuit parce que tu es insomniaque, donc le jour, tu as du temps…

 

Je me sens vieille, moche. Bah, déprime saisonnière, l’état de ton papa n’y est pas étranger. Ca va aller ! De toute façon, t’as pas le choix, ça doit aller, de toute façon, personne t’écoutera et tes petits problèmes n’intéressent personne. Chacun sa merde.

 

J’ai jamais eu les pieds sur Terre
J’aimerais mieux être un oiseau
J’suis mal dans ma peau
J’voudrais voir le monde à l’envers
J’aimerais mieux être un oiseau
Dodo l’enfant Do
SOS d’un terrien en détresse

 

Laisser un commentaire




Les moments parfaits |
Journal d'une fille sans av... |
andrelimoges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | naturolife
| greengreen
| sans détour